fbpx

Le corps est conçu pour la santé

Notre corps est conçu pour la Vie, il est biologiquement structuré pour se maintenir constamment en bonne santé.

Notre corps est intelligence vivante, la plus sophistiquée de toutes les technologies au monde. Malheureusement, notre société, son marketing, ses discours sur la santé, sont tels qu’ils conduisent bien des individus à craindre leur propre corps, à manquer de confiance en ses capacités innées et empêchent pleinement l’utilisation de ses ressources naturelles.

Nous n’avons à nous occuper de rien, le fonctionnement du corps est complètement automatisé.

Un corps humain dispose d’au moins soixante mille milliards de cellules. Chaque cellule est une mini usine chimique qui peut fabriquer en permanence 30 000 produits différents, de la molécule la plus simple à la plus complexe.

Sans que nous n’y portions aucune attention, des centaines de millions de réactions chimiques ont lieu en permanence non seulement selon les besoins de chaque fonction de l’organisme mais aussi pour la coordination de ces différentes fonctions entre elles !

Femme joyeuse

Le corps un gigantesque réseau de coopération

Le corps humain est un gigantesque réseau de coopération totale et permanente où chaque plus petit constituant de l’organisme assure son rôle propre tout en interagissant positivement avec l’ensemble.

Notre système respiratoire, par exemple, a besoin des poumons, mais aussi du nez, du larynx, de la trachée, de la cage thoracique et de ses muscles qui, par leurs contractions, font inspirer de l’air puis souffler.  Si une des parties du système ne fonctionne plus, c’est l’ensemble qui fonctionne moins bien. Le système d’élimination a besoin des reins, de la vessie, de l’urètre mais aussi des glandes sudoripares qui éliminent la sueur par la peau. Etc. 

Des millions d’informations sont décodées en permanence afin de permettre la synthèse, l’assimilation ou au contraire la dégradation de ces milliers de composés chimiques, pour maintenir les conditions de fonctionnement optimum du corps humain conçu pour la santé.

Composition du corps humain

« fait de poussière » , dit un ouvrage célèbre, en effet, avec 26 éléments chimiques sur les 92 identifiés de la croûte terrestre, le corps humain est littéralement de la même composition que la Terre. L’écologie est actuellement un sujet important de notre société. 

Prendre soin de son corps, c’est à dire prendre soin de soi, c’est la première des écologies.

Et comme la Terre elle-même, l’être humain est issu de l’Univers.

L'homme au sein de l'univers, Dieu et lois universelles

Exemples de molécules synthétisées c’est à dire fabriquées naturellement par le corps humain.

Molécules synthetisees par le corps

A partir des 29 éléments qui le composent, le corps se crée en permanence, à chaque souffle. Et crée en permanence tout ce qui est nécessaire à son fonctionnement équilibré.

Tous les atomes, toutes les molécules sont constamment remplacés.

LE CORPS HUMAIN EST CONÇU POUR S’AUTO-ÉQUILIBRER

Notre respiration est équilibre.

Nous aspirons de l’oxygène et nous expirons du gaz carbonique. Notre alimentation est équilibre. Nous mangeons et nous évacuons les résidus de l’assimilation de ce dont notre corps a besoin par la peau, la sueur, notre urine et nos crottes.

Chaque réaction chimique, parmi les milliards qui ont lieu en permanence dans le corps, répond à des principes très précis d’équilibre et de conservation ou de transformation de l’énergie.

Tous les éléments issus de notre respiration et de notre alimentation deviennent notre corps. Il se produit une substitution permanente entre les différents composants de notre corps et tout cela derrière une apparence parfaitement stable.

Notre corps est naturellement complètement automatisé pour maintenir son équilibre global et dans chacune de ses fonctions.

Par exemple, nous ne pensons jamais au taux d’acidité nécessaire pour la digestion de chaque aliment que nous ingérons. Heureusement ! Nous ne pensons pas non plus aux battements perpétuels de nos cils. Si nous ne prenions en considération que le fait que notre corps reste constamment à température stable d’environ 37°C, c’est une prouesse de chaque instant.

LE CORPS HUMAIN EST CONÇU POUR S’AUTO-RÉGÉNÉRER

Tous les éléments issus de notre respiration et de notre alimentation deviennent notre corps dans un ballet incessant de substitution perpétuelle. Nous perdons 70 à 100 cheveux par jour (mais pas tous nos cheveux en même temps parce que si c’était le cas, il y aurait en alternance des périodes où nous aurions des cheveux et d’autres périodes où n’en aurions pas !) et de nouveaux cheveux et poils neufs poussent à nouveau à partir de cellules toutes neuves. Les cellules de la cornée se renouvellent en 1 semaine, celle de l’intestin ou de la peau en 3 ou 4 jours.

Chaque minute, 200 millions des cellules disparaissent tandis que 200 millions naissent à leur tour pour assurer la relève. Le principe même de don du sang, de moelle osseuse etc… est basé sur la capacité du corps à s’auto-régénérer (je parle du donneur autrement dit de l’individu en bonne santé, si il n’y avait PAS auto-régénération du sang donné, par exemple, il n’y aurait tout simplement pas de dons possible.)

Nos os fabriquent plus de 2 millions de globules rouges qui nécessitent l’intervention de 200 milliards de milliards d’atomes à la minute.

Autrement dit, nous ne sommes chimiquement jamais identiques tout en ayant une apparence stable.

Les trois quarts des atomes qui constituent le corps auront pratiquement disparu dans l’année remplacés par d’autres qui se trouveront dans l’air respiré (le même air que celui qui se trouve dans les placards de la cuisine, du bureau, de la rue, de la plage ou de la cave) ou  indirectement dans la terre (les végétaux que nous ingérons), dans la mer, les rivières mais aussi dans  d’autres êtres vivants. 

Bioenergetique, notre corps se recree en permanence

LE CORPS HUMAIN EST CONÇU POUR S’AUTO-GUÉRIR

Dès notre plus tendre enfance, pleine de chutes et de chocs physiques, nous avons pu observer que la plupart de nos blessures disparaissaient et/ou cicatrisaient en quelques jours.

Nous nous guérissons nous-mêmes comme nous respirons sans y penser.

Nous vivons en permanence dans un environnement qui contient des poussières, bacilles et micro-organismes que notre corps repousse sans cesse. Nous pouvons dire que plusieurs fois dans notre vie nous avons été ou seront soumis à des virus et autres pourvoyeurs d’infections pour lequel notre corps est intervenu ou interviendra sans même que nous le sachions.

Extrait du dictionnaire de biologie en ligne Les Mots du Vivant :

« Phagocytose – Nom créé par Metchnikov (zoologiste né dans le voisinage de Kharkov le 3 mai 1845. Il étudia à Kharkov de 1869 à 1864) pour expliquer la propriété que possèdent certaines cellules d’absorber et de détruire les microbes par une sorte de digestion. On sait que des milliers de microbes sont nos hôtes habituels, l’air que nous respirons, l’eau que nous buvons, les aliments que nous absorbons, tout contient des germes plus ou moins virulents : les fosses-nasales, la bouche, ont pour commensal le pneumocoque; l’intestin, le bacterium coli, etc. Certains sont inoffensifs et même utiles, d’autres peuvent être dangereux. Heureusement l’organisme dispose de moyens divers qui luttent incessamment et sans que nous en ayons conscience contre les indésirables.

Le phagocytisme, c’est un procédé universel, général,  une fonction constante de l’état de santé.

Quand nous laissons notre corps à son fonctionnement naturel , nous ne préoccupons pas de son fonctionnement.

Notre corps est conçu, justement, pour que nous n’ayons pas besoin d’y penser.

Un petit enfant ne s’occupe pas de son corps : il EXPÉRIMENTE la vie avec son corps, il vit sa vie.

S'aimer soi-même

 

NOTRE ETAT NATUREL EST LA SANTE.

NOTRE ETAT NATUREL EST LE BIEN-ETRE.

 

Les cellules de notre corps ont moins de 10 ans

 

Autoguérison – Régénération du corps humain

S’abonner à la chaîne YouTube de Chantal Attia