Au cours d’un séminaire où je voulais faire comprendre l’impact de la pensée sur le corps, j’ai demandé aux personnes présentes de penser à un mauvais souvenir de leur vie.

Immédiatement, j’ai entendu des protestations s’élever. Avant même que je ne poursuive chacun savait que l’expérience serait désagréable.
Le groupe venait de démontrer quasi instantanément que nos pensées influent sur notre ressenti et nos états d’être.

Penser AGIT sur notre corps cela n’est pas une question philosophique ou un phénomène qui ne se passerait que « psychologique » c’est de la physico-chimie pure.

Impulsion électrique cellule nerveuse

NOS PENSEES DIRIGENT LA CHIMIE de NOTRE CORPS.

Sans cette perfection physico-chimique qui fait de nos PENSEES le mettre d’œuvre de notre chimie intérieure il n’y aurait pas de comportement cohérent !

Par exemple, AVANT de voir un comportement visible de confiance, la PENSEE de SECURITE (qui est la définition la confiance) a DECLENCHE toute une chimie-physique intérieure correspondante qui fait que nous nous tenons droit, que nous marchons avec entrain solidement sur nos jambes, que notre visage est ouvert, qu’un léger sourire s’esquisse sur nos lèvres. C’EST de la physique-chimie.

C’est parce que ces mécanismes physico-chimiques sont intrinsèque à notre fonctionnement, tellement naturels que nous pouvons être déroutés.

Il faut vraiment porter une ATTENTION CONSCIENTE à ces mécanimes qui sont naturels pour les reconnaître, les comprendre et en devenir maître.

Nous n’avons pas de raison d’avancer craintifs dans nos vies, pas plus que nous ne voulons être malades. Alors pourquoi sommes-nous malades ?

C’est toujours le même processus physico-chimique qui a lieu. Par le même enchaînement que celui qui à partir de nos PENSEES enclenchent une physico-chimie intérieure correspondante qui nous REND littéralement MALADES.

Les chimistes des laboratoires qui n’ont pas la connaissance de l’être humain s’attachent à changer la chime-physique du corps qui déclenche les symptômes physiques : c’est la base de toute l’industrie pharmaceutique.

En fait c’est la PENSEE qu’il faut changer en premier lieu pour changer la physico-chimie intérieure du corps ce qui amènera la disparition des symptômes (mais changer ses pensées ne rapporte pas d’argent à l’industrie pharmaceutique….)

« L’effet placebo » dont on veut faire croire à un phénomène qui ne serait que dans la tête sans aucun lien avec la physico-chimie du corps dans son entier (comme s’il y avait la tête d’une côté et le reste du corps de l’autre !) est en fait la PREUVE que la PENSEE AGIT sur le corps, C’EST la démonstration de la perfection physico-chimique du corps et non l’inverse.

« L’effet placebo » est tellement la PREUVE que la PENSEE AGIT sur le corps qu’il n’y a pas un seule mise sur le marché d’un médicament qui ne soit fait sans l’expérimentation au regard d’un groupe à qui on a fait CROIRE que l’on donnait le médicament alors que ce n’était que de l’eau ou du sucre.

« L’effet placebo » c’est la preuve que la CROYANCE AGIT sur la physique/chimie du corps humain.

TOUS les processus d’autoguérison comme les guérisons dites « miraculeuses » SONT de la physique. Une compréhension que c’est NOTRE CONSCIENCE, que ce sont NOS PENSEES qui déclenchent une physique intérieure qui conduit à un résultat correspondant, que ce résultat soit positif ou négatif, une excellente santé ou la maladie.

 

NOS PENSEES DIRIGENT LA CHIMIE DE NOTRE CORPS

  1. Notre corps est biologiquement conçu pour être en santé

Cela veut dire que notre corps cherche à maintenir son état de santé naturelle et qu’en raison de cette tentative du corps pour se garder en santé avant que la tâche deviennent « trop » pour lui, il y a un DELAI. Ce qui fait que les symptômes ou la maladie semblent apparaître « tout d’un coup » et sans raison, alors que ce n’est pas le cas.

  1. Toute la difficulté consiste à changer ses pensées

Ce n’est pas toujours facile…. alors que le processus en lui-même est très simple : il suffit vraiment de changer ses pensées.

Le frein au changement de la plupart des gens est la peur d’examiner ses pensées. Il faut vraiment faire une distinction nette entre l’Essence de qui nous sommes et nos pensées afin d’avoir plus de recul sur nos pensées et les examiner sans crainte comme les ingrédients d’une recette de cuisine ! (Voir mon livre « Réaliser l’Union »)

« Ayez des PENSEES positives » est le meilleur conseil qu’une physico-chimiste puisse donner à qui veut avancer facilement et joyeusement dans sa vie et conserver une bonne santé.

Et elle rajouterait : « Soyez VRAIS avec vous-mêmes, abandonnez tout jugement et ne vous occupez pas des autres ! Vous avez une place pleine et entière pour vous tel(le) que vous êtes sans que vous n’ayez besoin de jouer aucun rôle. »

Voir « Réaliser l’Union. Un processus de conscience. »

Livre Réaliser l'Union Chantal Attia